mercredi, mars 07, 2007

Peuple du ciel


Je me suis borné à pleurer, à crier...un peu. Je n'ai rien dit car il serait pire, on le sait.
Tout le monde me trouve comme un bêcheur et c'est parce que je me pleinds tout le temps, mais je ne le fait pas sans raisons car il serait vraiment stupid. Il y a une vraie raison pour laquelle je crie dedans moi.....mais je ne suis pas sûr de la connaître, je peut essayer de la trouver ou au moins de l'inventer, et cela serait l'existence, mon existence est la seule chose qui me fais peur et qui me rend malade...sinon fou.

Si on prend l'existence comme un seul et court moment on serait conscient qu'il ne vaut pas la peine souffrir ni y penser mais il y a, néanmoins, certes pour qui l'existence est une étérnité réelle qui s'alonge tout le temps, plus on vit, plus nous reste...... Et c'est un cicle étérnelle quie ne connaît qu'un fin: la folie, la perte du cerveau.

Georges Bataille a dit qu'on est conscient de notre propre mort et pourtant on a l'angoisse constante et on cherche l'oubli ou le triomphe sur la mort même, que serait, de certaine manière, la petite-mort. Mais si l'être humain était conscient de sa mort ce serait plutôt un bénéfit car si on sait qu'on va mourir on n'a plus besoin de se préocupper de l'avenir.
Cependant il y a des personnes qui savent et qui affirment que la mort humaine n'est pas la fin de l'existence sinon un changement et que l'âme continuera en étant sous une autre forme. C'est-à-dire, on est condamné pour l'étérnité, on est dans un cicle inventé ou créé par une force supérieur qui ne veut pas nous laisser tranquilles, qui veut qu'on soit meilleurs mais qui, pour cette raison nous enferme et nous fait mourir tous les jours.

Alors, si le suicide n'est pas la choix, qu'est-ce qu'on peut faire?, comment peut-on s'enfuir?

On essaye de vivre mais on esta déjà mort, puisque cette existence n'est pas la vie, mais la torture.

1 commentaire:

Isabel Pinkskull a dit…

hay si tu!
bien trampas , no entiendo nada :(